Un nouvel extrait d' "Anitchié"

Cette nouvelle création musicale est un immense remerciement à toutes les rencontres sonores qui ont inspiré Adama Bilorou tout au long de sa carrière. De l’Afrique de l’ouest et plus particulièrement du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire, puis les échanges avec la musique en Europe, en passant par l’Asie & les Amériques, c’est un voyage d’un groove à un autre.

Comme un griot moderne, Adama célèbre, la vie, le respect de la terre, la transmission, l’amour, conseille et rend hommage aux disparus sur des tons de street jazz.

Formé autour de ce multi-instrumentiste et de ses instruments de prédilection, le djembé puis le balafon chromatique et la Kora, Adama Bilorou est un mélange explosif de genres et de voix venues d’ailleurs qui revisite la musique de monde. »
Porté par les rythmes soutenus de la basse de Scalp DBS, du clavier de Danny Lavital et de la batterie de Mahmadou Traoré, la voix du griot Kaabi Kouyaté se mêle aux chœurs rock et endiablés de Dominique Larose, et Marianna Briones. »
« Après un projet des reprises des grands standards de la black music, le quartet revient autour des compositions personnelles d’Adama Bilorou dans un projet qui met en avant leur métissage et leur ouverture « Anitchié » (« merci » en langue bambara ).

Au départ , 5 musiciens s’engagent auprès d’Adama Bilorou pour imaginer avec lui, sa signature. Autour d’eux et avec eux beaucoup de musiciens sont invités à les rejoindre le temps d’un ou plusieurs morceaux en concert ou en studio comme Cheick Tidiance Seck, Jean Philippe Rykiel, Paco Séri, Marque Gilmore, Seckou Keita etc.